Infos sur la bière

Faire vieillir de la bière en bouteille? Oui!

Au Dépanneur Peluso, nous faisons vieillir des bières – volontairement – dans notre cave afin d’offrir une expérience unique au consommateur. Périodiquement, nous plaçons des bières vieillies sur nos tablettes, dans une section prévue à cet effet, pour vous faire découvrir les effets intéressants du vieillissement sur la bière en bouteille. Il n’y a pas de «type» ou de «style», à proprement parler, qui favorise un vieillissement heureux. Plusieurs facteurs peuvent faire en sorte qu’une bière vieillisse mieux qu’une autre, mais il ne faut pas généraliser pour autant. Notons toutefois que :

  • Les bières plus fortes en alcool (7% et plus) ont un code génétique plus propice à tenir la route au fil du temps. D’ailleurs, la perception de l’alcool en bouche est une caractéristique intéressante à vérifier dans une bière vieillie. L’alcool s’est-il atténué pour laisser la place à d’autres saveurs qui étaient plus timides à l’origine ou alors est-il soudainement plus agressif sur les papilles?
  • Les bières plus foncées (brunes, noires) sont plus intéressantes à faire vieillir que des bières pâlottes (blondes, pale ales, IPA). Le malt torréfié offre des saveurs particulières et plus puissantes que celles qu’on retrouve généralement dans les bières plus pâles. Dans une expérience de vieillissement, ce sont les variations de saveurs que nous désirons observer et il est plus avantageux d’y aller avec des produits qui nous en donnent avec intensité. Dans le cas des IPA et des bières plus houblonnées, il faut considérer que le houblon sera le premier ingrédient à perdre sa fougue avec le temps. Ces produits perdent alors leur attrait principal et c’est pour cette raison que je ne recommande pas de les garder en cellier.
  • Les bières en grandes bouteilles (750 ml) sont celles que je préfère conserver. Leur grand format limite l’ampleur des variations de température que peut subir la bière. Cette considération est assez minime – bien que certains y accordent une grande importance – mais je tenais quand même à en faire mention.

Évidemment, les éléments que je viens de mentionner ne sont pas des vérités absolues. Il y a des bières pâles qui peuvent être de belles surprises une fois plus âgées comme il y a des bières faibles en alcool qui peuvent nous étonner une fois bien mûres. Les facteurs que j’ai énumérés sont des prédispositions favorables et non des prérequis essentiels.

Notons que certaines bières sont conservées pour constater l’effet du vieillissement alors que d’autres sont gardées en réserve parce qu’elles sont rares. Il est assez commun qu’un amateur de bière décide de cacher une bière dans son armoire parce qu’il sait qu’il ne pourra pas s’en procurer d’autres de sitôt.

Source : Les bières québécoises à faire vieillir en bouteille
Par Pierre-Luc Gagnon sur Voir.ca.

Exprimez Vous